Logo CFPTS

ZOOM sur nos formations son

Interview de Sébastien Noly, référent pédagogique des formations son du CFPTS.

En préambule, pouvez-vous décrire votre parcours ?
A l'origine, j'ai une formation à la fois de musicien et d'acousticien. Depuis que je travaille, mes activités se sont réparties en trois secteurs : la formation aux métiers du son, la production et la recherche, notamment dans l'électroacoustique. Cette transversalité est essentielle car ces différents domaines sont complémentaires, elle permet une meilleure efficacité en actions de formation. Au niveau de mes activités de formateur, avant d'être au CFPTS, j'ai longtemps travaillé à l'INA en formation continue. Depuis 2000, je suis aussi professeur associé à l'ENSATT en formation initiale. Parallèlement à ces activités de formation, j'exerce la prise de son et la direction artistique pour l'Opéra Bastille, les labels discographiques et le cinéma. J'ai aussi créé un cabinet d'étude acoustique et un label, Sonogramme.

Qu'est-ce qui vous a amené à rejoindre l'équipe permanente du CFPTS ?
J'ai débuté au CFPTS en 1998 en tant que formateur sur différents thèmes : les micros, le numérique, l'acoustique. Suite à différentes missions ponctuelles, la direction m'a proposé un poste de référent pédagogique du secteur son.

En quoi consistent vos missions en tant que référent pédagogique ?
Mes missions consistent à réfléchir aux investissements, notamment dans les domaines du numérique et du processing, et à aider l'équipe pédagogique dans sa réflexion vers un développement de l'offre de formation son. L'équipe de formateurs devant rester en adéquation avec ces nouveaux objectifs, je propose à la direction du CFPTS de nouveaux intervenants spécialistes des nouvelles technologies appliquées au spectacle vivant ainsi que des formations à l'intention de nos formateurs.

Vous parliez de « développement de l'offre de formation son » ; en 2011, beaucoup de nouvelles formations ont été mises en place...
En effet, l'offre de formation son s'est enrichie. Nous avons développé les stages de perfectionnement sur deux axes : un axe technologique qui concerne l'offre réseaux, la prédiction acoustique, la mesure acoustique et l'optimisation de systèmes ; il s'agit de stages de perfectionnement à caractère technique offrant des procédures de travail et la capacité d'assurer une veille technologique pour une pratique autonome. Le deuxième axe concerne les stages de perfectionnement sur l'exploitation artistique des nouveaux outils comme le stage In ear monitor : technologie et mixage ou le stage La création sonore avec Live.

En plus de son offre « catalogue », le CFPTS développe ses formations à la carte...
Oui, nous sommes là aussi pour répondre à des demandes spécifiques au travers de stages à la carte en direction des entreprises. Ces dernières années, le CFPTS a travaillé avec des villes comme Montreuil ou Clermont-Ferrand, mais aussi pour l'Agence Culturelle Départementale de Dordogne ou des théâtres en région. Cette année, nous avons organisé deux stages à la carte pour l'Opéra national de Paris : le Mastering audio et ses techniques pour l'Opéra Bastille et Apprentissage du logiciel Pyramix niveau 1 pour l'Opéra Garnier.

Le CFPTS se veut également le relais des nouvelles technologies. Le 7 juin prochain aura lieu au CFPTS une journée de présentation du nouveau système de diffusion holophonique Wave Field Synthesis (WFS), pouvez-vous nous en dire plus à ce sujet ?
Oui, il s'agit d'un espace de rencontres entre professionnels visant à faire l'état de cette technologie et voir comment elle va se développer dans la pratique. La WFS est une technologie de diffusion sonore rendant cohérentes pour tous les spectateurs les conditions d'écoute, quelle que soit leur place dans la salle. Elle permet de « spatialiser » les sources de façon plus avancée.
La présentation sera faite par des représentants de Sonic Emotion qui ont développé le système de traitement du signal, d'Euphonia qui le distribue en France, et de l'Ircam qui l'exploite dans la sonorisation de ses concerts.

L'offre de formation 2012 est en cours d'élaboration, mais pouvez-vous nous parler de certaines orientations concernant le secteur son ?
Pour 2012, nous continuons dans la direction qui a été amorcée en 2011, avec de nouvelles propositions : logiciels libres pour la création et la diffusion sonore au spectacle vivant, configuration et utilisation des consoles numériques, exploitation des liaisons HF au spectacle vivant. Par ailleurs, un programme de réaménagement architectural des locaux pédagogiques s'engagera 2013. C'est une formidable opportunité qui nous est offerte pour améliorer les conditions de réalisation de nos actions de formation et pour ouvrir de nouvelles perspectives pédagogiques.

                                                                                                                                                                                               Mai 2011.

En savoir plus sur :

Nos formations son

Nos formations à la carte

La journée de présentation du système de diffusion WFS

Recherche

Centre de Formation Audiovisuelle Démarche qualité

Formation continue
hors alternance et
en alternance

www.marque-nf.com

CNIL
TOUTES NOS ACTUS